Imprimer cette page

Dialogues pour la Méditerranée au LFB - Premier Jour






 
Mercredi 21 mars 2018, Barcelone
  
    C’est avec un grand plaisir que le Lycée Français de Barcelone accueille aujourd’hui les élèves du Lycée Français Bon Soleil de Gavà et du Lycée Français Charles de Gaulle d’Ankara à l’occasion de la deuxième édition des Dialogues pour la Méditerranée. Les élèves des trois établissements se réunissent et se dispersent en trois commissions : la femme, l’environnement, ville et transports. Ensemble, ils débattent sur des problèmes qui menacent notre quotidien et proposent des projets, des solutions, en guise d’apporter une collaboration avec l’organisation intergouvernementale ‘Union pour la Méditerranée’. L’UPM, à la fin du DIAMED, découvrira 6 projets que les élèves auront créés et proposés ensemble avant d'en séléctionner 3 et de les examiner concrètement dans le but d’intégrer et de mettre en marche les propositions des jeunes au sein de leur organisation.

Monsieur le Proviseur, Dominique Duthel, a inauguré le Diamed: il souligne le fait que les problèmes Méditerranéens, qui vont de la Turquie jusqu’à l’Espagne, nous concernent tous et qu’il est très intéressant de participer, d’examiner ces problèmes de plus près, d’essayer de comprendre pourquoi les choses se déroulent ainsi. Les jeunes élèves apportent un regard neuf et il est important de partager ce regard de manière à pouvoir vivre ensemble de façon harmonieuse et surtout avec beaucoup de plaisir.

Le proviseur-adjoint, Monsieur Olivier Rubiera, a également été présent lors de cette cérémonie d’ouverture: il a accentué l’idée que le Lycée Français d’Ankara apporte cette touche internationale au Diamed et qui fait que cette collaboration avec l’UPM adopte une telle ampleur et importance.
 
Meriem El-Hilali, diplomate, a eu l’amabilité de se prononcer lors de cette cérémonie d’ouverture par rapport à son rôle au sein de l’UPM: elle a vivement encouragé les élèves à se connaître les uns et les autres, à comprendre le fonctionnement de notre société, à apprendre à coopérer pour réussir à vivre ensemble et aboutir à une prospérité partagée. Le Diamed, affirme El-Hilali, n’est pas une simple simulation où les jeunes jouent à être des diplomates, des acteurs membres d’une Organisation intergouvernementale: le Diamed va au delà de ceci car la parole des jeunes va être portée par la suite à l’UPM. La diversité de cette région Euro-méditerranéenne est très intéressante et les élèves débattront sur les actions portées par la société civile, les acteurs gouvernementaux et découvriront l’importance de la voix de la jeunesse. 

Après une petite séance d’ice-breaking où les élèves ont appris à se connaitre en partageant leurs passions et leurs goûts, les débats formels ont tout de suite eu lieu : dans la commission de la Femme, les sujets touchaient aux tabous de l’éducation sexuelle, à l’excision, au sexisme et aux discriminations subies par la Femme, à l’égalité des sexes, entre autres. En ce qui concerne la commission sur l’Environnement, des thèmes comme la pollution, la gestion de l’eau et l’amélioration du tri des déchets ont été abordés. Finalement, la commission sur la Ville et les Transports a traité des thèmes tels que l’amélioration du réseau de transports ou encore l’encouragement de l’utilisation des transports en commun ont été abordés.

Nous avons hâte de voir comment ces deux prochains jours vont se dérouler...

Marina Vieu, Carla Vieilledent, Yaiza Viejo, Amaya Fernandez, Camille Smith, Fiona Harwood - élèves reporters du DiaMéd










   




























































































Retour