Imprimer cette page

Archives des événements

Bac 2017




open

Jeudi après-midi, dès 15h, de nombreux parents et élèves attendaient, impatients et anxieux la publication des résultats du Bac. Olivier Rubiera, proviseur adjoint lycée, et Annabelle Sousa, son assistante, sont descendus afficher les résultats en cour d'honneur avant que tout le monde, élèves et parents, ne se rue et s'agglutine pour être le premier à découvrir le résultat tant attendu : je l'ai ? je ne l'ai pas ? D'abord épars puis se généralisant, des cris de joie, des larmes de bonheur, des embrassades, ont détendu l'atmosphère et ont rendu palpable l'émotion de ces étudiants, de leur famille et de leurs amis. Dans l'immense majorité des cas, la réponse a été positive, et l'équipe éducative est fière des très bons résultats de cette promotion.

Sur les 203 élèves qui se sont présentés au Bac Général cette année, 82% ont obtenu une mention.
- 67 élèves ont eu mention Très Bien (33%)
- 51 mention Bien (25%)
- 49 mention Assez Bien (24%)

En STMG, 12 élèves sur les 16 candidats ont décroché une mention, dont 1 Très Bien.

Parmi les meilleurs résultats, 10 élèves ont eu une moyenne supérieure à 19, et
deux élèves, Martin Azon Trell et Thomas Gazel ont obtenu 20/20.

Félicitations à tous les candidats pour ces résultats, fruits d'une riche scolarité au LFB : vous pouvez être fiers de vous, comme le sont vos proches et vos enseignants. Bravo !

























































































Les enfants, ces artistes !

 
 
open

Débordants d'imagination et de talent, les élèves produisent des oeuvres tout au long de l'année, que les professeurs exposent ensuite dans le hall, les couloirs, les salles de classe... Nous sommes allés dans le couloir des classes de CP, et avons, encore une fois, découvert des merveilles. Les portraits des mamans de la classe de Grande Section de Cécile Caminade, tendres et joyeux, contrastent aux côtés des monstres des CP-7, effrayants et colorés.


























































































Les jouets des 6èmes




open
Cette année les élèves de 6° ont été invités à abandonner leurs gameboys et leurs poupées Barbie pour fabriquer leurs propres jouets. L'objectif était d’observer et exploiter les qualités plastiques et fonctionnelles d’objets de récupération en les détournant de leur usage commun: doseurs de médicaments pour des jambes télescopiques de poupée, berlingot de jus de fruit et pare-brise en bouteille plastique pour une petite voiture de course, mâchoires de dragons articulées, bras-fourchettes et aimants pour pêcher des poissons en papier… On ne peut que s’extasier devant l’astuce et la créativité développées par nos jeunes élèves!

Un peu d’histoire: le mot jouet apparaît à la fin du Moyen Âge, il vient du latin jocari qui signifie plaisanter. L'être humain joue depuis la nuit des temps, mais à la différence des autres mammifères, il fabrique ses propres jouets qui représentent en miniature le monde qu'il habite. Qu'ils soient fabriqués par des industriels, des artisans, ou par les enfants eux-même, les jouets sont un écho des évolutions techniques, esthétiques, et même sociales d'une société.

Elisabeth Salel
Professeur d'Arts plastiques