Imprimer cette page

Archives des événements

3ème intervention d'un expert de l'UpM




open
Nous avons eu le plaisir de recevoir M. Nicolas Debaisieux, expert dans le changement climatique à l’Union pour la Méditerranée. Il nous a expliqué le processus que suivent les différents projets de l’UpM et il nous a fourni un bon nombre d’exemples concrets de projets mis en place ou en négociation. Les projets de l’UpM visent plutôt des objectifs locaux, notamment dans le sud de la Méditerranée, un important foyer de peuplement en forte croissance.

M. Nicolas Debaisieux nous a aussi montré les différents enjeux du changement climatique dans le bassin méditerranéen et les actions que l’UpM essaye de mettre en place pour résoudre ce problème dont les effets sont désormais irréversibles.

Lors des questions, l’expert en changement climatique, nous a donné de nombreux conseils pour l’élaboration de nos futurs projets.

Alex Prados
Terminale ES








Conférence de Muriel Gilbert, correctrice au Monde

open
Muriel Gilbert, correctrice au Monde et auteure de "Au bonheur des fautes" est venue parler au CDI de sa profession devant plusieurs classes. C'est dans une ambiance agréable et détendue, qu'elle nous a expliqué qu’un correcteur est un traqueur de fautes qui est content quand il en trouve. Le côté ingrat de ce métier est que personne ne vous félicite lorsqu'il n'y a aucune faute dans un texte alors que lorsqu'il y en une c'est parce que le correcteur n'a pas bien fait son travail !

Pour Muriel, chercher des fautes est devenu un jeu qu’elle a pris l’habitude de pratiquer. Une bonne orthographe est comme une personne bien habillée, dit-elle. Et, bien que faire des fautes ou des coquilles comme on dit dans son jargon, n’est pas si grave, elles sont inacceptables si elles sont imprimées.

Muriel en a profité pour nous donner quelques exemples d’anagrames (ressasser) et de palindromes "Que lie un chien à une niche? ", " La mariée ira mal", "Élu par cette crapule"…

En définitif, Muriel pense que faire des fautes ne doit pas nous empêcher d’écrire !












Enquête CDI




open
Chaque année, le CDI effectue une enquête auprès de toutes les classes de 6ème afin d'évaluer les habitudes de lecture et les usages des réseaux sociaux. 

Ce qui ressort tout d'abord de cette enquête, c'est la progression de l'utilisation des téléphones portables. 61% des enfants avaient en 2012 un téléphone portable- en 2016 le pourcentage avait grimpé à 75%. Alors que 34% des enfants possédant un portable avaient accès à internet  en 2012, le chiffre s'élevait à 62% en 2016.

Pour ce qui concerne l'utilisation de tablettes, 81% des enfants en avaient utilisé une en 2012 contre 97% en 2016.

L'utilisation des réseaux sociaux est aussi très significative. Facebook ne s'utilise pratiquement plus parmi les élèves de 6ème. Le réseau le plus utilisé - 65% des élèves- est Instagram suivi de Snapchat par 49%. WhatsApp est l'application la plus utilisée car 72% des élèves la possèdent.

Pour ce qui est de la lecture, 90% des élèves déclarent aimer lire. Cela se vérifie par l'indice élevé des emprunts de livres. Selon Myriam Busquets, documentaliste du CDI, cet indice retombe en classe de 3ème alors que les réseaux sociaux et les jeux vidéos atteignent leur apogée. Fort heureusement, certains élèves reviennent à la lecture lorsqu'ils sont en classe de 1ère et Terminale.